Important :

Téléchargez l’application IntraMuros pour recevoir les actualités en temps réel !

Élargissement de la campagne de vaccination

La campagne de vaccination a débuté au niveau national le 4 janvier 2021 avec la vaccination des personnels soignants, des pompiers et des personnels à domicile de plus de 50 ans ou présentant des risques médicaux, ainsi que la vaccination des résidents et des personnels des
EHPAD relevant des groupements hospitaliers du territoire. Ces vaccinations ont actuellement lieu en Maine-et-Loire dans 3 centres à Angers, Cholet et Saumur, dédiés aux professionnels de santé.
A partir du 18 janvier, la vaccination est ouverte aux personnes âgées de plus de 75 ans vivant à domicile (soit environ 80 000 personnes dans le département), ainsi qu’aux personnes qui sont atteintes de maladies particulièrement graves, sur prescription médicale.
6 nouveaux centres de vaccination repartis sur le territoire départemental seront opérationnels dès lundi pour accueillir ces publics :

Ce dispositif est susceptible d’évoluer en tant que de besoin, pour s’adapter aux conditions locales et aux éventuels ajustements nationaux.

Mode d’emploi de la prise de rendez-vous :
Pour se faire vacciner, il est nécessaire de prendre rendez-vous. Les centres de vaccination ne sont pas en accès libre.
Pour prendre rendez-vous, il convient de privilégier en priorité la réservation sur internet avec la plateforme Doctolib.
Si vous n’avez pas accès à internet, faites-vous aider par vos proches ou adressez-vous à une des plateformes téléphoniques à votre disposition. Des opérateurs vous accompagneront dans votre démarche d’inscription en ligne aux numéros suivants, du lundi au vendredi de 9h à 17h :

Le maillage des centres de vaccination dans les territoires, leurs horaires d’ouverture et les modalités de prise de rendez-vous seront visibles au niveau national sur le site www.sante.fr.
Les centres seront approvisionnés de façon durable en vaccins Pfzerr/ioNTech, par le CHU d’Angers, établissement pivot pour leur réception hebdomadaire et leur distribution dans le département, dans le respect des conditions logistiques strictes qu’ils imposent. Le préfet et
l’ARS veilleront à ce que le nombre de rendez-vous hebdomadaires soient adapté aux approvisionnements disponibles.
Le préfet salue le professionnalisme et la solidarité des collectivités qui se sont fortement mobilisées pour la mise en place rapide de ces dispositifs, et les en remercie.